Discours de Mr le Bâtonnier Jean-François BRUN pour l'inauguration officielle de la nouvelle Maison du Barreau - jeudi 17 septembre 2015 à 17h00

Monsieur le Président de la Cour Européenne des droits de l’Homme, Cher Monsieur SPIELMANN,

 

Au titre des instances professionnelles, je salue :

 

Monsieur le Bâtonnier Alain MARTER, Président de la Commission Admission des avocats étrangers, représentant Monsieur le Président du CNB, Pascal EYDOUX,

Madame  le Bâtonnier Virginie EICHER-BARTHELEMY, représentant Monsieur le Président de la Conférence des Bâtonniers, Marc BOLLET,

Maître Olivier GUILBAUD, Secrétaire Général de l’Ordre, représentant Monsieur le Bâtonnier de Paris, Pierre-Olivier SUR,

Monsieur le Bâtonnier Eric RAFFIN, Président de la Conférence Interrégionale des Bâtonniers du Grand-Est,

Mesdames et Messieurs les Bâtonniers ou leurs représentants des Barreaux de Châlon-sur-Saône, Colmar, Metz, Mulhouse, Reims, Rouen, Sarreguemines, Saverne et Seine-St-Denis,

Monsieur le Bâtonnier Hervé HAXAIRE, Président de l’ERAGE et Madame Enke KEBEDE, Directrice.

 

Au titre des autorités juridictionnelles :

 

Je dois excuser Monsieur Rémy HEITZ, Premier Président de la Cour d’Appel de Colmar, absent pour cause de visite ministérielle impromptue.

 

Je salue :

 

Madame Cécile HARTMAN, Substitut Général, représentant Monsieur le Procureur Général près la Cour d’Appel de Colmar, Jean-François THONY,

Madame Danièle MAZZEGA, Présidente du Tribunal Administratif de Strasbourg,

Monsieur Jean-Luc STOESSLE, Président du Tribunal de Grande Instance de Strasbourg,

Monsieur Michel SENTHILLE, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Strasbourg,

Monsieur Christophe ROSENAU, Président de la Chambre Régionale des Comptes d’Alsace,

Mesdames Pascale KRIER et Françoise DE COTTIGNIES, Présidentes des Tribunaux d’Instance de Strasbourg et Haguenau,

Madame Francine RASTEGAR, Présidente du Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale,

Monsieur Patrick KINTZ, Président du Tribunal du Contentieux de l’Incapacité,

Monsieur Nicolas MARSON, Président du Conseil des Prud’hommes de Strasbourg,

Monsieur Eric MOINE, Vice-Président du Conseil des Prud’hommes de Schiltigheim,

Monsieur Jeannot KLEIN, Président de la Compagnie des Juges Consulaires.

 

Pour les autorités civiles, militaires et religieuses, je salue :

 

Monsieur Robert HERRMANN, Président de l’Eurométropole,

Monsieur Roland RIES, Maire de Strasbourg,

Monsieur Jacques BIGOT, Sénateur-Maire d’Illkirch,

Monsieur Eric ELKOUBY, Député suppléant,

Maître Martine CALDEROLI-LOTZ, Vice-Président représentant le Président du Conseil Régional d’Alsace, Philippe RICHERT,

Monsieur Jean-Marie KUTNER, Maire de Schiltigheim,

Monsieur Alain FONTANEL, Premier Adjoint au Maire de Strasbourg,

Monsieur Christian RIGUET, Secrétaire général représentant Monsieur le Préfet de la Région Alsace – Préfet du Bas-Rhin, Stéphane FRATACCI,

Monsieur le Général Jean-François LAFONT-RAPNOUIL, Gouverneur militaire de Strasbourg,

Monsieur le Général Stéphane OTTAVI, Commandant de la Région de Gendarmerie Alsace, commandant le Groupement Départemental de la Gendarmerie du Bas-Rhin,

Monseigneur Aloyse KIEFFER, Vicaire général, représentant Monseigneur Jean-Pierre GRALLET, Archevêque de Strasbourg,

Madame Nathalie RZEPECKI représentant Monsieur le Doyen de la Faculté de Droit de Strasbourg, Christian MESTRE,

Monsieur Alain GLATH, Directeur Adjoint de la Banque de France,

Madame Christine JUND représentant Monsieur le Président de la CCI ALSACE, Jean-Luc HEIMBURGER,

Monsieur Jean-François ILLY, Directeur Départemental de la Sécurité Publique,

Monsieur Francis HIRN, Directeur Général des Dernières Nouvelles d’Alsace.

 

Au titre du corps diplomatique, je salue :

 

Monsieur Eric MAYER-SCHALLER, Consul Honoraire de Malte,

Madame Anne KAYSER, Adjointe à Madame l’Ambassadeur et Consul Général du Luxembourg, Michèle EISENBARTH ayant eu un empêchement de dernière minute.

 

Au titre des invités étrangers, je salue :

 

Monsieur le Bâtonnier Med FADHEL MAHFOUDH, Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Tunisie,

Monsieur le Bâtonnier élu Nicolas DUBOIS représentant Monsieur le Bâtonnier BASTENIERE du Barreau du Brabant Wallon,

Monsieur le Vice-Bâtonnier François PRUM représentant Monsieur le Bâtonnier Rosario GRASSO du Barreau de Luxembourg,

Maître Wolfgang FASSBENDER représentant l’Anwaltverein Stuttgart,

Maître Sergio ANTUNES LIMA Junior, représentant le Conseil Fédéral de l’Ordre des Avocats du Barreau du Brésil,

Mademoiselle Fanny LEGARÉ, élève-avocat de l’Ecole du Barreau de notre Barreau jumeau de l’Outaouais au Québec.

 

Pour les professions réglementées, je salue :

 

Maître Eric RICOU, Syndic Interrégional représentant Madame la Présidente du Conseil Interrégional des Notaires, Christine KLEIN,

Maître Isabelle KUHN-MAGRET, Présidente de la Chambre des Notaires du Bas-Rhin,

Maître Pascal MORITZ, Président de la Chambre Départementale des Huissiers de Justice,

Monsieur Etienne HENRY, Président de l’Ordre des Experts-Comptables.

 

Divers :

 

Mesdames et Messieurs les Anciens Bâtonniers de Strasbourg,

Monsieur le Bâtonnier désigné Pascal CREHANGE,

Monsieur le Président délégué de la CARPA, Jean-Pierre KAHN,

Mesdames et Messieurs les membres du Conseil de l’Ordre,

 

Mes Chers Confrères,

 

Mesdames et Messieurs et, selon la formule générale en usage au Québec et que j’invite  les autres intervenants à utiliser s’ils le souhaitent, « distingués invités ».

 

C’est pour moi une immense joie et un honneur de vous accueillir à cette inauguration de la nouvelle Maison du Barreau de Strasbourg.

 

Ce n’est pas tous les jours qu’un Bâtonnier peut organiser une telle cérémonie.

 

La précédente, et première, pour notre Barreau, a eu lieu il y a un peu plus de 30 ans.

 

Je vous remercie d’avoir répondu si nombreux à notre invitation, marquant ainsi votre intérêt pour la vie et les activités de notre Ordre, qui compte désormais environ 1000 membres, dont 85 honoraires.

 

Vous me permettrez une salutation spéciale à Monsieur le Bâtonnier MAHFOUDH, Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Tunisie, avec lequel nous avons signé un jumelage en début d’année, et dont c’est la première visite.

 

Nous connaissons l’implication déterminée, souvent difficile et même dangereuse, de nos confrères tunisiens dans l’établissement de la démocratie dans leur pays.

 

Je vous prie, Monsieur le Bâtonnier, de leur transmettre l’expression de notre admiration et de notre soutien confraternel.

 

Merci à vous tous que le Bâtonnier de Strasbourg rencontre plusieurs fois dans l’année, pour votre disponibilité, votre écoute attentive des sujets de préoccupation de mes confrères, votre soutien, lorsqu’il est possible, et pour notre coopération, même si nous ne pouvons pas toujours aboutir au résultat escompté.

 

Et puisque mon bâtonnat arrive bientôt à sa fin, cette soirée est aussi pour moi l’occasion de vous remercier très sincèrement, pour tous les moments de convivialité auxquels vous m’avez associé.

 

J’espère que cette inauguration sera aussi pour vous un de ces moments qui permettent d’approfondir des relations.

 

Les interventions les plus brèves étant souvent les meilleures, en tout cas les plus appréciées, deux mots, si vous le voulez bien, sur l’objet de notre réunion, la nouvelle Maison du Barreau.

 

L’Ordre des Avocats et la CARPA ont acquis le 19 avril 2014 cet immeuble, la Villa Ste Odile.

 

D’environ 1500 m² de surface utile, elle date de 1898 pour sa première partie et de 1905 pour sa seconde, dans laquelle nous nous trouvons.

 

Construite pour les militaires de la garnison de Strasbourg, elle leur servait de casino militaire, faisant le pendant avec le casino civil situé à l’entrée du Quai Jacques Sturm.

 

En 1919, c’est le Conseil de Guerre qui s’y installe, et ce jusqu’en 1925.

 

En 1927, elle est vendue par les autorités militaires et devient un foyer des médecins qu’elle accueille jusqu’en 1979.

 

La villa retrouve à cette date le giron militaire pour être intégrée à l’ensemble militaire du 7 Quai Jacques Sturm et accueille l’état-major du Corps européen, pas encore Eurocorps, et plus précisément son service météo, avant son déménagement en 2007.

 

Le Ministère de la Défense vend de nouveau l’immeuble en 2011.

 

Voici pour l’histoire.

 

Pour vous parler du présent, ou en tout cas du passé très proche, je cède maintenant la parole à Monsieur Claude BUCHER, architecte, grand responsable des 11 mois de conception et réalisation qui ont abouti à notre ouverture des portes le 4 mai 2015.

 

Intervention de Monsieur BUCHER avec projections

 

Merci Monsieur BUCHER pour cet exposé complet.

 

Comme pour tous les chantiers de cette importance, cela n’a pas toujours été facile, mais avec votre équipe, et grâce à tous les responsables et intervenants des différentes entreprises, dont plusieurs sont présents dans cette salle, vous avez non seulement mené la tâche à bien, mais aussi, et peut-être surtout, traduit dans la pierre, le bois, le verre et le métal notre projet, pour ne pas dire notre rêve.

 

Lorsque j’ai visité en premier le bâtiment dans son état, après 4 ans d’inoccupation, le potentiel était visible, mais sa concrétisation n’a pu avoir lieu que par la compétence et le talent des hommes de l’art.

 

Merci encore à tous et bravo.

 

Je parlais d’un projet.

 

Celui-ci a été une œuvre commune.

 

Aussi, vous  me permettrez de remercier ici plusieurs autres personnes en particulier :

 

- Monsieur le Bâtonnier Armand MARX, mon prédécesseur (malheureusement absent aujourd’hui), qui a amorcé le projet et tenu à bout de bras, avec détermination, le dossier de l’acquisition pendant presque une année, avant d’intégrer la commission travaux ;

- Monsieur le Sénateur-Maire Jacques BIGOT, à l’époque Président de la CUS, qui a cru en notre projet et l’a soutenu ;

- Monsieur le Maire Roland RIES qui a également été notre soutien constant.

 

Merci à vous et à vos équipes.

 

- Maître Eric RICOU, Notaire, qui nous a fait bénéficier de ses précieux conseils.
Merci Eric.

- Monsieur le Secrétaire Général de l’Ordre, Maître Christian SITZ, sans lequel rien n’aurait été possible.

Il a passé des journées entières sur les plans, les devis, les factures et des heures et des heures en réunion et au téléphone.

Il réfléchit, propose, négocie, contrôle et n’a pas son pareil pour traquer les erreurs dans les chiffres et les dépenses inutiles : je l’appelle mon «cost killer».

Le Barreau  peut lui être reconnaissant pour son action remarquable.

Je le suis en tout cas. Merci Christian.

 

- Les membres de la commission travaux (ils se reconnaîtront) qui, à raison d’une réunion hebdomadaire, ont orienté le projet et les travaux, suggéré, refusé, accompagné, de manière efficace et conviviale.

Ah, Madame le Bâtonnier RUETSCH et son vert pomme.

Merci Christine et merci à tous.

 

- Le personnel de l’Ordre et de la CARPA : informées tout au long du projet, elles ont été confrontées, le moment venu, à l’obligation de faire du tri, de faire les cartons, de transporter beaucoup de choses, de déballer les cartons, tout en minimisant l’impact sur leur travail quotidien au service des confrères.

Merci à toutes.

- Merci enfin à toutes celles et tous ceux qui, de près ou de loin, ont préparé la manifestation d’aujourd’hui.

 

Je terminerai en vous rappelant les principales motivations qui ont dicté notre déménagement.


Elles nous orientent vers l’avenir :

 

- Faire face à l’accroissement numérique du Barreau, en faisant bénéficier notre personnel de conditions de travail améliorées ;

- Offrir aux avocats des locaux plus nombreux et adaptés pour des réunions et des formations, voire des évènements festifs, et pour leur permettre d’exercer les missions alternatives de règlement des litiges que l’Etat entend développer ;

- Installer la salle des cases courrier, eu égard au trop peu de place qui nous est allouée dans le Palais de Justice rénové ;

- Permettre si nécessaire l’accueil des personnes à mobilité réduite auxquelles l’ensemble du bâtiment est accessible ;

- Nous ouvrir de manière plus visible sur la cité.

 

A vous, visiteurs et utilisateurs, d’apprécier si nous avons réussi.

 

Je passe maintenant la parole à Monsieur Roland RIES, Maire de Strasbourg.

 

Intervention de Monsieur RIES

 

Merci beaucoup Monsieur le Maire pour vos chaleureux propos.

 

Je vous demande maintenant d’accueillir notre parrain, Monsieur Dean SPIELMANN

 

Intervention de Monsieur SPIELMANN et dévoilement de la plaque

 

Pour ceux qui le souhaitent, je vous propose en deux groupes une visite des lieux, avant de participer au moment de convivialité qui sera animé par Monsieur Pascal VECCA, le crooner alsacien.

 

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Monsieur VECCA est l’auteur-compositeur-interprète du nouvel hymne du Racing-Club de Strasbourg.

 

Il interprétera les hymnes nationaux à la Meinau le 13 octobre 2015, à l’occasion du match France/Ukraine Espoir et vous pouvez le retrouver en spectacle « LES CROONERS A L’HONNEUR » à l’Illiade le 7 avril 2016.

 

Merci encore à tous et bonne soirée.

calculez votre itinéraire avec google map

adresse & coordonnées

sièges de l’Ordre et de la CARPA
3 rue du Général Frère - CS 10033 - 67081 STRASBOURG Cedex
Tél. 03 88 37 12 66

horaires d’ouverture

ORDRE DES AVOCATS du lundi au jeudi : 8h-12h 14h-17h45, Vendredi : 8h-12h
Salle des cases Avocats du lundi au jeudi 8h-17h45, Vendredi 8h-16h45
CARPA du lundi au jeudi : 11h-12h 14h-15h, Vendredi : 11h-12h